La liste non exhaustive de mes prénoms hébraïques et italiens préférés

La liste non exhaustive de mes prénoms hébraïques et italiens préférés plus connu depuis l'été 2000 sous le nom de : http://members.aol.com/moipatricia/

11 février 2010

Yerushalaim shel zahav

Yerushalaim shel zahav
Naomi Shemer

Avir arim tzalul kayayin
vere'akh oranim
nisa beru'akh ha'arbayim
im kol pa'amonim.
Uvtardemat ilan va'even
shvuya bakhaloma
ha'ir asher badad yoshevet
uveliba khoma.

Yerushalayim shel zahav
veshel nekhoshet veshel or,
halo lekol shirayikh ani kinor.

Eykha yavshu borot hamayim
kikar hashuk reyka.
Ve'eyn poked et Har haBayit
ba'ir ha'atika.
Uvamarot asher basela
meyalelot rukhot
ve'eyn yored el Yam haMelakh
bederekh Yerikho.

Yerushalayim shel zahav
veshel nekhoshet veshel or,
halo lekol shirayikh ani kinor.

Akh bevo'i ayom lashir lakh
velakh likshor ktarim
katonti mitze'ir banayikhv ume'akhron hameshorerim.
Ki shmekh tzorev et hasfatayim
kineshikat saraf.
Im eshkakhekh Yerushalayim
asher kula zahav.

Yerushalayim shel zahav
veshel nekhoshet veshel or,
halo lekol shirayikh ani kinor.

Khazarnu el borot hamayim
lashuk velakikar.
Shofar kore beHar haBayit
ba'ir ha'atika.
Uvame'arot asher basela
alfey shmashot zorkhot
nashuv nered el Yam haMelakh
bederekh Yerikho.

Yerushalayim shel zahav
veshel nekhoshet veshel or,
halo lekol shirayikh ani kinor.


Tout à commencé quand Naomi Shemer
fut invitée avec quatre autres personnes à composer une chanson
pour la deuxième partie du Festival de la chanson d'Israël,
moment pendant le quel les points étaient comptés.

Le festival de la chanson a été créé au début des années 60,
par la station de radio nationale KOL YISRAEL (la voix d'Israël).
Il a été programmé sur les ondes comme programme principal
le jour de l'indépendance d'Israël.
(la télévision ne fut introduite en Israël qu'à la fin des années 60)
Teddy Kollek, maire de Jérusalem a demandé
que les chansons parlent de sa ville.

Gil Aldema, producteur du Festival a cherché
dans les archives et trouvé une douzaine d'enregistrements concernant la ville.
Aucune des chansons composées après la création
de l'état ne parlait de la division de la ville
et que les juifs ne pouvaient approcher le Kotel (mur occidental).

Naomi Shemer a étudié à l'académie de musique de Jérusalem
ou elle a donné naissance à sa fille.
Quand elle a téléphoné a Aldema pour lui dire qu'elle
ne pouvait pas écrire cette chanson, il lui a répondu
de la faire même si cela ne parlait pas de la ville.
Il savait déjà que cette nuit-là "JERUSALEM OF GOLD" allait naître.

Il faut garder à l'esprit qu'en ces temps Jérusalem était grise et non dorée.

On a demandé à Shuli Nathan
(professeur d'hébreu dans l'armée  pour les immigrantes)
de participer au Festival.

Quand Naomi l'a entendue à la radio
elle a su que c'était Elle qui devait chanter sa chanson.
Ce fut difficile à faire accepter
par le producteur car Shuli était un amateur.
Naomi insista et menaça de ne pas donner
la chanson si Shuli ne la chantait pas.
(Shuli qui était aussi un peu réticente).

YERUSHALAYIM SHEL ZAHAV eut un succès immédiat !

Elle toucha le coeur d'un très grand nombre de personnes.
Elle semblait apaiser les coeurs et les esprits en ces jours de tension.
Tel un hymne, tout le monde reprenait le refrain avec elle.

Quelques jours après, l'armée fut mobilisée et la chanson servit a encourager les soldats.

La guerre des six jours prit fin le 5 juin 1967.
La vieille ville de Jérusalem  fut conquise
par les Forces de Défense Israëlienne.

La chanson prit alors tout son sens.

Tout le monde la reprenait....

Elle est devenue l'hymne numéro deux.
Le premier étant HA-TIKVAH.
Elle a été traduite dans une douzaines de langues.
On l'entend dans les films.
En 1998, cette chanson a été sélectionnée
pour le Jubile du 50ème anniversaire de l'Indépendance d'Israël.

JERUSALEM OF GOLD
fait partie d'une série de CD
des meilleures chansons du Festival sortie en 1999.

Posté par dreampatricia à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire